Attention! suite au couvre feu les horaires des séances des films , des spectacles, des conférences, des rencontres de la médiathèque peuvent être modifiés! vérifiez les dans Agenda !

SEGUI VU PAR CATONNE

En 2017, le film "El gran teatro del mundo" scrutait à la loupe l'artiste à l'oeuvre.



François Catonné  a œuvré la plus grande partie de sa carrière comme directeur de la photo de longs métrages, documentaires et films publicitaires. Directeur de la photo depuis 1978, il a travaillé sur les films de Robert Enrico, Régis Wargnier ( dont Indochine, césar de la meilleure photo, Oscar du meilleur film étranger en 1993), Bertrand Blier...

Depuis 2011 il réalise aussi des films sur des peintres au travail dans leurs ateliers: Vladimir Velickovic, Jacques Godin, Laurent Dauptain, Christine Trouillet, Albert Sauteur, Melaine Favennec, et Antonio Seguí, donc.

Le principe est de montrer le peintre au travail : toute l’action se déroule uniquement dans l’atelier de l’artiste où il est le seul à apparaître. Le tournage a eu lieu pendant 24 jours répartis sur 2 ans et demi.

François Catonné nous permet gracieusement de vous en diffuser un extrait.



Antonio Seguí est né en 1936 à Cordoba, en Argentine. Dans les années 1950, il étudie la peinture et la sculpture en France et en Espagne, avant de retourner en Argentine pour quelques années. Il s’installe définitivement à Paris, puis à Arcueil, en 1963.

Il vit aujourd’hui dans l’ancienne propriété de François-Vincent Raspail, puis d’Emile Raspail à Arcueil appelée la Villa Raspail, juste à côté d’Anis Gras. De style second empire, cet édifice est protégé au titre des monuments de France.

Seguí est marqué par la peinture espagnole et l’expressionnisme allemand (Otto Dix, Georg Grosz…), mais aussi par la bande-dessinée et les arts populaires. Son art est figuratif ; l’humour, la dérision, l’exploration de la vie moderne, notamment à travers l’espace urbain, tiennent une place importante dans son œuvre. Cependant, il entend avant tout ses œuvres comme des constructions graphiques : c’est au spectateur de construire par lui-même la narration et le message au sein de l’œuvre.

Malgré la distance qu’il opère avec le militantisme, Seguí a été interdit de séjour en Argentine pendant 10 ans, à la suite des bouleversements politiques qu’a connu son pays natal. Artiste très engagé dans la vie culturelle d’Arcueil, il participe en 1992 à la première exposition de la galerie municipale Julio Gonzalez, qui met en valeur le Fonds départemental d’Art Contemporain du Val-de-Marne. La même année, la toute première exposition monographique de la galerie lui est consacrée. De plus, depuis sa création, Seguí fait partie du collectif de programmation de la galerie municipale Julio Gonzalez.

Le lien vers le film intégral: http://www.antonio-segui-lefilm.com/

Visitez le site d'Antonio Segui
https://www.facebook.com/francois.catonne

Commentaires