Attention! suite au couvre feu les horaires des séances des films , des spectacles, des conférences, des rencontres de la médiathèque peuvent être modifiés! vérifiez les dans Agenda !

LA CAMERA DE FRANCOIS CATONNE VA RETROUVER PAT ANDREA

Le réalisateur poursuit sa série de films sur les peintres à l'ouvrage.


Au plus près du geste, au plus près de la toile: avec passion le réalisateur François Catonné s'est posté avec sa caméra devant l'artiste à l'oeuvre. Cette fois il s'agit de Pat Andréa, le peintre dans son atelier arcueillais. Le tournage du film avait été interrompu par le confinement. Il va pouvoir reprendre.
En attendant, François Catonné nous permet d'en diffuser un extrait. Vous y verrez un lapin mort, reprendre vie artistique sur la toile de Pat Andrea...
Directeur de la photo pour le cinéma, le documentaire et la publicité, François Catonné poursuit ainsi sa série de films sur des peintres au travail dans leur atelier.

Pat Andrea partage son temps entre La Haye, Paris et Buenos Aires. Son atelier est à Arcueil, depuis de nombreuses années, tout comme celui de son épouse Cristina Ruiz-Guinazu, également peintre, et de leurs enfants Mateo et Azul Andréa aussi artistes.
Une exposition familiale leur est consacrée en ce moment à Paris au sein de la Galerie/maison d’éditions AREA jusqu’au 6 juin. En savoir plus : https://www.areaparis.com/

Il est né en 1942 à La Haye en Hollande.
De 1960 à 1965, Pat Andrea étudie à l'Académie royale des beaux-arts de La Haye.
En 1977, Jean Clair l'invite pour l'exposition « La nouvelle subjectivité » au Festival d'automne à Paris avec, notamment, Jim Dine, David Hockney, Kitaj, Raymond Mason et Olivier O.Olivier. Il voyage en Amérique latine et séjourne à Buenos Aires, où il demeure plusieurs années. À partir de 1989, il exécute ses premières sculptures en bronze.
Pat Andrea enseigne à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris depuis plusieurs années. Se situant lui-même « entre Bacon et Balthus », il a développé une peinture figurative créant un univers ambigü et trouble.
Pat Andréa est membre du collectif de programmation de la galerie municipale Julio Gonzalez d’Arcueil et participe souvent en tant que parrain de jeunes artistes du prix de peinture Antoine Marin qui a lieu tous les ans (lien article sur le site).
Une exposition monographique a été organisée au sein de la galerie municipale Julio Gonzalez en 2009.

Commentaires