Attention! suite au couvre feu les horaires des séances des films , des spectacles, des conférences, des rencontres de la médiathèque peuvent être modifiés! vérifiez les dans Agenda !

VELICKOVIC VU PAR CATONNE

Apres des extraits de son film sur Seguí, le réalisateur nous permet de diffuser son travail avec le peintre d'origine yougoslave, décédé en août 2019.


Ecoutez le crissement de la plume sur la toile blanche immaculée...

Le principe, comme pour "El gran teatro del mundo" et Antonio Segui en 2017, est de montrer le peintre au travail. Toute l’action se déroule uniquement dans l’atelier de l’artiste où il est le seul à apparaître. Dans "Le grand dessin", tourné en 2014, nous voyons Vladimir Velickovic, seul avec le cinéaste, travailler un très grand dessin de 225x165cm. Il le commence dans la blancheur de l’immense toile marouflée de papier et le cinéaste va suivre son travail jusqu’à l’œuvre achevée.

François Catonné a œuvré la plus grande partie de sa carrière comme directeur de la photo de longs métrages, documentaires et films publicitaires. Directeur de la photo depuis 1978, il a travaillé sur les films de Robert Enrico, Régis Wargnier ( dont Indochine, césar de la meilleure photo, Oscar du meilleur film étranger en 1993), Bertrand Blier... Depuis 2011 il réalise aussi des films sur des peintres au travail dans leurs ateliers: Vladimir Velickovic, Jacques Godin, Laurent Dauptain, Christine Trouillet, Albert Sauteur, Melaine Favennec, et Antonio Seguí.

 François Catonné nous permet gracieusement de vous diffuser cet extrait.

Le lien vers le film complet : http://www.vladimir-velickovic-lefilm.com/

© François Catonné
Vladimir Vélickovic est né le 11 août 1935 à Belgrade et décédé le 29 août 2019, à l’âge de 84 ans.
 Il a fait des études d’architecture avant de s’orienter vers la peinture.
Il obtient en 1965, le prix de peinture de la biennale de Paris. Professeur à l’école nationale supérieure des beaux-arts de Paris pendant 18 ans, il a été élu à l’Académie des beaux-arts, Chevalier de la Légion d’honneur, commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres, membre de l’Institut de France et membre de l’Académie serbe des sciences et des arts.
Il vivait à Arcueil depuis 1965 et son implication dans le cadre des arts plastiques remonte à une vingtaine d’année. Il participait régulièrement au prix de peinture Antoine Marin qui se tient tous les ans dans la galerie municipale Julio Gonzalez, où il a défendu de jeunes artistes serbes qui ont obtenu de nombreux prix.
La galerie municipale Julio Gonzalez lui a consacré une exposition monographique dans les années 1990. Vladimir Velickovic était membre du collectif de programmation de la galerie municipale Julio Gonzalez. Ce parisien-arcueillais laisse une œuvre puissante, remarquable marquée par la guerre et la violence de l’homme faire à l’homme. Les atrocités de la 2e guerre mondiale ont marqué son œuvre.
L’autre guerre, celle de l’éclatement de la Yougoslavie a été une profonde déchirure. Vladimir Velickovic précisait toujours qu’il était serbe mais surtout yougoslave.


Commentaires