Attention! suite au couvre feu les horaires des séances des films , des spectacles, des conférences, des rencontres de la médiathèque peuvent être modifiés! vérifiez les dans Agenda !

OLIVIER PEYRONNET NE PERD PAS LA BOULE

Retour sur l’œuvre fétiche et inachevable de l'artiste plasticien, que la ville accueille en septembre avec Hervé Télémaque dans une exposition commune.


 "Vouvoyer l'invisible", c'est le titre de l'exposition qui se tiendra du vendredi 25 septembre au samedi 24 octobre à la galerie municipale Julio Gonzalez, et qui fera dialoguer entre elles les œuvres de Hervé Télémaque et Olivier Peyronnet. S'ils ont presque trente ans d'écart, leur amitié et une complicité artistique se sont forgées depuis dix ans au sein de leurs ateliers voisins de Villejuif.

Parmi les œuvres originales qui seront exposées à la galerie, nous vous proposons de nous attarder sur la fameuse boule d'Olivier Peyronnet. Qui recèle bien sa part d'invisible.
Entamée il y a 28 ans, empilement fascinant de strates et matériaux divers, elle mesure aujourd'hui une soixantaine de centimètres de diamètre. Sciures, algues, cheveux, écritures, poussières l'ont nourrie au fil du temps et en ont fait une énigme, un mystère, une évocation du temps qui passe, de la part de nous, de nos expériences, nos souvenirs qui se superposent et s'oublient. Pour Olivier Peyronnet c'est un rendez-vous de «méditation récurrente».

Observez l'artiste à l’œuvre, réalisant en mai 2019, dans son intégralité la strate 67.

 
Avril 2019/ Villejuif. Constitution de la strate 67 d’une boule née en 1992. Dans le cadre du Work in progress - Homo Scarabaeus, projet soutenu et financé par la ville de Villejuif.
 Réalisation, prise de vue et montage / Fabrice Dupré
 Voix off / Bunny Chriqui


La «conversation autour de la boule», entre Olivier Peyronnet et Hervé Télémaque, est aussi intéressante à revoir. Elle témoigne de ce dialogue sans cesse renouvelé, à propos d'une œuvre qui manifeste plus le plaisir du "faire", avec minutie, dans la durée, qu'un objet conceptuel.

Dialogue filmé entre Hervé Télémaque et Olivier Peyronnet le 24 mai 2019
 Réalisation, prise de vue et montage : Fabrice Dupré

«Et pourtant elle tourne!», c'est aussi la thématique de l'exposition des Z'Artistes Z'Arcueillais, première exposition de la galerie Gonzalez saison 2020/21, les 18-19-20 septembre.

Mais pour admirer la «boule» d'Olivier Peyronnet, il faudra patienter jusqu'au vernissage de "Vouvoyer l'invisible" le vendredi 25 septembre à 18h30.
A noter que vous pourrez rencontrer les deux artistes et dialoguer avec eux le samedi 10 octobre de 16h à 19h.

Télécharger le carton d'invitation à l'exposition.


Commentaires