Attention! suite au couvre feu les horaires des séances des films , des spectacles, des conférences, des rencontres de la médiathèque peuvent être modifiés! vérifiez les dans Agenda !

CAMILLA ADAMI EN GRAND FORMAT A LA GALERIE GONZALEZ

L'exposition consacrée à la «sorcière de la peinture» se tiendra du 6 au 21 novembre.


Elle raconte elle-même s'être roulée toute entière dans la boue pour mieux se lancer avec vérité   dans une de ses fascinantes séries intitulée «Contamination». « Mes tableaux ont besoin de la charge émotive », expliquait Camilla Adami à l'occasion de son exposition au Centre d'art contemporain de Perpignan A cent mètres du centre du monde, en 2016. « Je ne suis pas une intellectuelle, je suis très terre à terre. Je suis pour un art populaire qui peut parler à tout le monde », concluait-elle.

Epouse de Valério Adami, elle a creusé, d’année en année et de toiles en toiles, son propre sillon. Artiste résolument figurative, sorcière de la peinture, chamane de l’évènement, elle peint des rituels magiques. Sa peinture et ses dessins nous emportent dans ce monde, en grand format, avec un point de vue singulier. Les corps et les portraits sont présents, à vif, dans leur dimension charnelle, comme une sensation, une tension permanente entre l’intime et le muscle, la psyché et l’animalité. L’artiste peint et dessine des corps nus, au fusain, des corps bruts, musculeux loin des diktats imposés de l’esthétisation actuelle. 

Camilla croit moins aux mots du philosophe, au verbe des parleurs, qu’aux chuchotements des animaux, à leurs cris, leurs grognements, leur respiration, leur souffle. Michel Onfray

Elle peint pour «s'expliquer des choses». Elle veut s'approcher d'une certaine vérité qu'on ne voit pas autrement. C'est sans doute ce qui fait la dimension très charnelle de ses œuvres. Et en même temps, elle explique que « le secret, le mystère sont fondamentaux » car « il ne faut pas tout expliquer ».

Camilla Adami travaille, en parallèle, le fusain, la peinture à l’huile, l’acrylique ainsi que des techniques mixtes. Elle adapte sa technique aux sujets qu’elle explore. Dans toutes ses œuvres, le grand format lui permet de déployer un geste ample qui, selon l’artiste, part de l’extérieur de la toile. 

Un univers grand format à découvrir absolument prochainement à la galerie municipale Julio Gonzalez.


Repères

Camilla Adami est née Cantoni Mamiani della Rovere, en 1935 à Milan. Elle vit et travaille en Italie et en France, à Paris. Diplômée de l’Académie des Beaux-Arts de Milan, elle reprend son activité de peintre dans les années 1980. Sa première exposition se tient à la Galleria del Navigliode Milan, en 1983. Elle expose ensuite à de multiples reprises en Italie, en France et en Espagne, mais également en Grèce, au Mexique ou en Chine.

 Télécharger le carton d'invitation

Télécharger le dossier de presse

Photo: Camilla Adami devant Retroscena,technique mixte sur toile, 220x550 cm, 2006 © Gérard Schachmes

 ________________

Galerie municipale Julio Gonzalez

Exposition du 6 novembre au 5 décembre 2020

Vernissage vendredi 6 novembre de 16h à 20h 

Rencontre et dialogue avec l’artiste samedi 21 novembre de 16h à 19h

Commentaires