Suite au report de sa tournée européenne, annulation du concert de Klô Pelgag du vendredi 28 janvier

CONCERT DU NOUVEL AN AVEC LA CAMERATA SCHOENBERG

Comme chaque année, l'église Saint-Denys accueille l'ensemble de musique classique dirigé par Eduardo Valenzuela, pour un programme éclectique piochant dans les époques baroque, romantique et moderne, avec une place de choix pour l'inventeur du dodécaphonisme Arnold Schoenberg (1874-1951).

Le chef d'orchestre Eduardo Valenzuela entouré des musicien·ne·s de La Camerata Schoenberg

Composé de professeur·re·s de musique des trois conservatoires d'Arcueil, Gentilly et Villejuif, l'ensemble La Camerata Schoenberg s'attache depuis plus de 15 ans à jouer un rôle culturel et pédagogique pour diffuser au plus grand nombre la musique dite classique dans toute la diversité de ses genres et époques, en particulier en faisant figurer systématiquement dans son programme du traditionnel Concert du Nouvel An à l'église Saint-Denys d'Arcueil au moins une œuvre du XXe siècle.

Cette année, comme nous l'explique Eduardo Valenzuela, directeur du conservatoire de musique d'Arcueil et chef d'orchestre de La Camerata Schoenberg, le compositeur autrichien qui chercha à s'émanciper de la tonalité, sera encore à l'honneur : « C'est un grand pédagogue de l'harmonie et des théories musicales. Il a crée toute une école ».

La pièce maîtresse choisie du programme du 9 janvier sera donc La Nuit transfigurée op. 4 (Verklärte Nacht), une œuvre pour sextuor à cordes, composée par Arnold Schoenberg, à l’âge de 25 ans. « Il s'agit d'une de ses dernières œuvres romantiques et expressives », précise Eduardo Valenzuela. « Mais il se prépare déjà psychologiquement et culturellement à exploser le système ».

Ce chef-d'œuvre précoce reste l'une des œuvres les plus jouées et les plus applaudies du futur novateur viennois.

Durant l'été 1899, le musicien tombe amoureux d’une certaine Mathilde, avec qui il se mariera un peu plus tard. Il compose pour elle cette Nuit transfigurée en moins de trois semaines. La pièce est fondée sur un poème extrait du recueil La Femme et le monde (Weib und Welt) de Richard Dehmel, un ami du musicien. Le texte décrit une promenade nocturne d'un couple amoureux dont la femme avoue qu'elle attend un enfant d'un autre. Son amant lui assure qu'il est disposé à faire sien cet enfant. Ils marchent heureux, sous la lune, dans cette nuit transfigurée.

 

Le programme complet :


Alfonso LENG (1884/1974) 

Andante pour cordes

 

Jean-Sebastien BACH (1685/1750)

Concerto pour violon en la mineur

Allegro Andante Allegro assai

 

Felix MENDELSSOHN (1809/1847) 

Sinfonia N° 7 pour cordes en re mineur

Allegro (1er mouvement) 

 

Arnold SCHOENBERG (1874/1951)

La Nuit transfigurée op. 4 (Révision 1943) (Œuvre en cinq parties sans interruption) 

Grave - Molto Rallentando - A tempo - Adagio - Adagio molto tranquillo 

 

 ................................................................. 

La Camerata Schoenberg :

Violons I : Vinh Pham (concertino) - Natallia Sukhadolava - André Rebacz - Juliette Terrisse 

Violons II : Hélène Siguier (principale) - Judiht Grobla - Liliana Manu - Glenn Zuili 

Altos : Ségolène Bregain (principale) - Judith Godeberge 

Violoncelles : Paruyr Shahazizian (principal) - Diane Gauthier 

Contrebasse : Mauricio Romero

Direction : Eduardo Valenzuela 

Soliste : Vinh Pham 

 

..............................................................

Dimanche 9 janvier à 17h

Eglise Saint-Denys, 33 rue Emile Raspail 

Tarifs : plein 14 € réduit 8 €

Réservations au 01 41 24 25 55

Commentaires