DANIEL GARDE NOUS OFFRE UN CONTE MUSICAL DE NOEL

 Le troubadour arcueillais à la plume bien aiguisée, nous plonge dans le souvenir d'une transhumance automobile compliquée sur les chemins sombres de la campagne hivernale, aux temps d'avant le GPS.

 Les «Baladins perdus». Le nouveau titre de Daniel Garde, joli cadeau pour les fêtes, posté sur sa page Youtube Chant.tonnant, évoque des sensations que beaucoup d'entre nous ont connues. Un voyage en voiture à travers une Beauce endormie pour rejoindre un réveillon familiale éloigné de la ville et ses lumières aveuglantes. Un trajet pas si simple mais nous n'en dirons pas plus pour ne pas trop "spoiler" le récit comme disent les jeunes...

 D'étroits boyaux noircis nous aspiraient voraces, l'IGN s'effaçait à l'ampoule tremblante...
Les mots de Daniel Garde, que nous avions rencontré en septembre dernier (relire l'article ICI), sont choisis et dits avec rigueur et poésie et nous transportent si bien vers une rêverie de souvenirs, de sensations diffuses et partagées.

Oui on a (presque) tous été ces «baladins perdus» de Noël, le coffre chargé de cadeaux, naviguant entre lumière et obscurité de décembre, tour à tour au cœur du partage festif familial et sociétal, et en même temps à une encâblure d'une certaine solitude et relégation, un peu perdus dans le noir de la nuit froide de l'hiver.

Appréciez aussi le très bel arrangement musical ! Et ne vous perdez pas en trop en chemin le soir du réveillon !


 

Commentaires